Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES HISTOIRES de RAUGH de CHINY

LES HISTOIRES de RAUGH de CHINY

Menu
Aventure au col du Grand St Bernard

Aventure au col du Grand St Bernard

La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)
La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)

La grimpée du premier col de la Fenêtre ou plutôt Fenêtre de Ferret (2698m)

Le Grand St Bernard, un col mythique entre Italie et Suisse.
Le beau temps annoncé, une furieuse envie de bouger dans une belle montagne inconnue et c'est parti, vendredi matin nous partons tranquillement par la vallée de la Tarentaise Bourg St Maurice, Seez (ou nous achetons un excellent pain cuit au feu de bois) le col du Petit St Bernard (ou nous achetons une carte EM du Grd St Bernard puis pique-niquons dans la voiture au vu de la température et du vent) et descente en Italie sur La Thuile, Pré St Didier, un petit crochet par Courmayeur, Entrevernes pour voir le MT Blanc de prés puis Arvier (arrêt aux vignes d'Enfer pour acheter le vin éponyme) Aoste et grimpée superbe du Col du Grand St Bernard où nous arrivons dans un vent glacial et quelques nuages inquiétants du côté Suisse. Nous prenons étape à l'Auberge Italia du côté Italien bien sûr où une chambre glaciale nous accueille mais l'entrecôte de boeuf d'écosse que nous mangeons accompagnée d'un Barbera nous donnera les calories nécessaire pour dormir dans un froid relatif.

 

La Pensée glacée
La Pensée glacéeLa Pensée glacée
La Pensée glacéeLa Pensée glacée

La Pensée glacée

Le lendemain départ vers 8h seulement, le petit déj n'était servi qu'à partir de 7h30... Le vent est tombé quelque peu il fait un frais mais rien d'anormal à cette altitude et le soleil est grandement là. Il est prévu pour notre journée de faire une boucle qui passe par trois cols se situant dans les 2700 m en redescendant chaque fois à 2400 m entre eux, ce qui fait un dénivelé positif de 900 m, pas terrible donc au premier abord. On nous annonce une durée de 5h30 avec comme seule difficulté un passage cablé trés court au Pas des Chevaux. Donc aucunement de quoi s'affoler dans une longue journée ensoleillée de juillet. 

La grimpée à la Fenêtre de Ferret se fait d'ailleurs sans problème particulier, on souffre un peu certe mais plutôt par manque d'entraînement, on prend donc son temps. On y verra les quasiment seuls animaux de la journée, 2 chamois passant rapidement un  névé entre deux rochers qui nous les cache trés vite à la vue. Nous franchirons ces névés en montant et en descendant, ils sont bien durs vu l'heure matinale encore et ne nous pose guère de souci.
Au col s'ouvre un premier panorama sur les lacs Fenêtre qui vaut à lui seul la valeur d'être monté jusque là mais arrivés aux dit lacs quel émerveillement, en fait l'envers du décor de Chamonix en plus brutal. Si la vallée de Chamonix nous montre en "profondeur"nombre d'Aiguilles et le Mont Blanc ici nous avons face à nous un mur géant qui va du Mont Blanc au Mt Dolent en passant par les Grandes Jorasses et autres Pointes... Nous admirons un grand moment... Séquence Emotion comme dirait Nicolas Hulot.

 

Les lac de Fenêtre
Les lac de Fenêtre
Les lac de Fenêtre
Les lac de Fenêtre
Les lac de Fenêtre
Les lac de Fenêtre
Les lac de Fenêtre
Les lac de Fenêtre
Les lac de Fenêtre
Les lac de Fenêtre
Les lac de Fenêtre
Les lac de Fenêtre
Les lac de Fenêtre
Les lac de Fenêtre
Les lac de Fenêtre
Les lac de Fenêtre

Les lac de Fenêtre

Après notre moment d'admiration nous entamons la grimpée du col de Bastillon qui vu de loin nous inquiète, c'est une falaise de shiste noire, nous la voyons, la carte nous le confirme bien qu'il y ait une combe verdoyante à côté, nous ce serait trop simple, ce n'est pas par là, confirmation d'autres randonneurs... Ils viennent d'y passer. La lente montée commence et nous interrogeons sans cesse du regard cette falaise noire qui s'approche cherchant LE passage... Mais c'est en vain, noir c'est noir, aucun relief si ce n'est que ceux des pierres saillantes. Il en pourtant bien un relativement large et pas à pas nous le suivront le long de cette falaise nous accrochant par sécurité aux blocs saillants qui longent notre épaule. 
Et le haut arrive enfin, nos mains sont noires comme si nous avions trié du charbon... Mais quel panorama encore ! des deux côtés du col, l'un sur la chaîne du Mt Blanc Italienne l'autre ouvert sur Suisse... Comme ils disent !

 

La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon
La grimpée du col de Bastillon

La grimpée du col de Bastillon

Et puis ce sera le final épique, on descend et on remonte au Pas des Chevaux... On hésite il semble si loin, si nous descendions jusqu'à la route du col du Grand St Bernard qui y monte du côté Suisse ? Ce serait plus simple... Mais cela rallonge sérieusement le chemin et remonter par la route, pas extraordinaire, même si il y a bel et bien un chemin qui la longe.
On monte... Ce sera la grimpée la plus dure, nous commençons a être fatigués d'une part, les pas ne sont plus aussi sûrs, le chemins est étroit et parfois effondré, il faut passer une coulée rocheuse pas très stable, d'autres y sont déjà passés, nous y allons donc et la montée lente et prudente se poursuit , étroite et raide, nous voilà presque qu'arrivés, 10 mètres à peine, 20 pas à faire dans un névé d'une raideur qui vous ôte la respiration... Je m'avance, un pas, ça tient, 2 pas ça tient, je ne ferais pas le onzième, le souffle coupé par le vide je reviens lentement pas à pas en arrière... On ne passera jamais cela à deux, il faut redescendre tout ce que l'on a monté ! Nous discutons... que fait-on ? personne sur le chemin en bas rien que du sentier vide de toute présence humaine alors que nous n'avons  cessé de croiser des randonneurs, beaucoup ont d'ailleurs sans doute franchit ce passage sans encombre... Et puis soudain des voix... si si ce sont des voix, pas le Grand St Bernard non, mais il y est peut-être pour quelque chose, elles viennent de l'autre côté du col, elles arrivent, nous les voyons même en chair et en os maintenant. Nous expliquons à deux jeunes suissesses charmantes notre problème... C'est sans danger, nous allons vous aider et faire la trace... Expliquent-elles. Elles posent leurs sacs, l'une prend le sac de Béa et en avant, l'une est trailer compétitive, l'autre accompagnatrice en montagne, nous nous rassuraons, la peur disparaît. Et on passe tous ensemble dans les pas des uns des autres, 5 minutes à peine et l'on est au Pas des Chevaux confortablement rassuré par un chemin des moines qui descend lentement en longueur jusqu'à l'Hospice du Grand St Bernard. Qui que vous soyez Demoiselles on vous remercie encore...

 

Le passage du Pas des Chevaux et le retour à l'étape.
Le passage du Pas des Chevaux et le retour à l'étape.
Le passage du Pas des Chevaux et le retour à l'étape.
Le passage du Pas des Chevaux et le retour à l'étape.
Le passage du Pas des Chevaux et le retour à l'étape.
Le passage du Pas des Chevaux et le retour à l'étape.
Le passage du Pas des Chevaux et le retour à l'étape.
Le passage du Pas des Chevaux et le retour à l'étape.
Le passage du Pas des Chevaux et le retour à l'étape.
Le passage du Pas des Chevaux et le retour à l'étape.
Le passage du Pas des Chevaux et le retour à l'étape.
Le passage du Pas des Chevaux et le retour à l'étape.
Le passage du Pas des Chevaux et le retour à l'étape.
Le passage du Pas des Chevaux et le retour à l'étape.
Le passage du Pas des Chevaux et le retour à l'étape.

Le passage du Pas des Chevaux et le retour à l'étape.