Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LES HISTOIRES de RAUGH de CHINY

LES HISTOIRES de RAUGH de CHINY

Menu
DECOUVERTES ITALIENNES

DECOUVERTES ITALIENNES

PETIT TOUR EN LIGURIE

LES CINQUE TERRE

Nous avions lu sur le Web que ce coin de terre classé Patrimoine de l’UNESCO, coincé entre Gênes et La Spézia, était difficile d’accès et oublié du monde moderne… Cela nous a intrigué et nous sommes donc allés voir de près ce fabuleux territoire de randonnées pensant être seuls ou presque isolés sur des bouts de rochers du bout du monde…

De Levanto à La Spezia, soit sur à peine 20 km en ligne droite, 4 villages s’échelonnent perchés sur des mini caps rocheux : Vernazza, Corniglia, Manarola, Riomaggiore et un seul se place sur une plage entre deux promontoires rocheux Monterrosso Al Mare . Tous isolés au bout de routes étroites et sinueuses ( et c’est peu de le dire), dans une nature méditerranéenne vierge et dense, au milieu de vignes et oliviers cultivées en terrasses étroites et plus que pentues, il faut vraiment avoir des ventouses au pieds et au mains comme les geckos pour les cultiver, l’endroit est réellement magique pour les randonneurs que nous sommes…

Sauf que :

Nous étions les 1er et 2 mai, il faisait un temps superbe, il y a un train qui dessert les cinq villages, des bateaux de piétons qui débarquent leurs troupes venant de Gênes, La Spezia et encore multiples petits ports touristiques, il y a un sentier N° 2 en corniche qui relie les cinq villages dont une portion entre Riomaggiore et Manarola porte le nom évocateur de sentier de l’Amour…Nous nous sommes retrouvés le premier jour sur un chemin qui portait environ 4 personnes au M2 en continu… de 11 h du matin à 21 h… puisque l’on dit d’y venir admirer le coucher du soleil !  Le deuxième jour, plus futés, nous sommes arrivés à 8 h 30 sur Riomaggiore, nous avons été tranquilles jusque 11 h… les touristes se lèvent tard heureusement…
Andréa de Riomaggiore avec qui nous avons partagé un bon moment dans son jardin et ensuite dans sa cave nous a dit que cette foule était exceptionnelle, en dehors de l’effet cumulé du Pont du 1er mai (connu aussi en Italie) et du beau temps les Cinque Terre sont d’après lui peu fréquenté… nous aimons le croire.

Ceci dit la foule a du bon car elle nous à repoussé sur les sentiers en hauteur, sentiers tous aussi magnifiques mais qui demandent un effort de montée important, nous avons ainsi découverts de beaux points de vue, quantité de fleurs méditérranéennes, de citrons, d’oranges, de nèfles, des quartiers de vignes hallucinants de verticalité, des petits villages tout aussi typiques comme San Bernardo, perché au dessus de Manarola. Nous avons mangé dans un merveilleux petit restaurant Chez Billy, trouvé au hasard, nous ne vous dirons pas dans quel village car il est petit, authentique, bien connu déjà d’après ce que nous en avons vu et comme tous ces endroits magiques, il faut aller les chercher, faire un effort, monter dans les rues sans forcément suivre le troupeau…

Les Cinque Terre sont incontestablement un territoire particulier à découvrir pour tous ceux qui aiment marcher et explorer, on peut y passer sans peine 3 jours pleins avec intérêt. Le printemps nous semble être la période idéale par rapport à la floraison quant-à l’été nous supposons que le terrain doit-être envahi à l’image de ce que nous avons vu… L’automne le travail des vendanges doit-être absolument fascinant… à observer bien entendu !